Alterworks

La responsabilité sociale de l’entreprise – utile à qui, utile à quoi ? (le debrief)

  • alternatives
  • Anticapitalisme
  • Croissance
  • Décroissance
  • Economie
  • loi PACTE
  • Raison d'Être
  • RSE
  • Vision
0 commentaires Temps de lecture estimé : 3 min
La responsabilité sociale de l’entreprise – utile à qui, utile à quoi ? (le debrief)

La Responsabilité Sociale de l’Entreprise était notre thème cette semaine, et vous avez été très actifs sur le salon textuel ALTER’AGIR de notre plateforme Discord. C’était un plaisir de vous lire et d’échanger avec une bonne dizaine d’entre vous.

Et pour finir en beauté, l’ALTER’WORK du vendredi soir a été marqué par un beau débat entre Marion Keroulin, consultante en stratégie RSE et Anne-Laure Alloncle, philosophe et militante de ATTAC que vous trouverez en version audio ci-dessous.

Commençons par une petite introduction historique…

La Responsabilité Sociale de l’Entreprise peut nous donner l’impression d’un concept nouveau et révolutionnaire et pourtant, elle a au moins 70 ans (si ce n’est plus).

Le terme est né dans les années 1950 aux Etats-Unis. Pour être tout à fait précis, on a d’abord parlé de la responsabilité des hommes d’affaire, dans le livre « Social Responsibilities of the Businessman » de Howard Bowen paru en 1953.

Pour ce qui est de la France, il faut lire le très beau discours d’Antoine Riboud en 1972il y a donc près de 50 ans. Le patron de Danone de l’époque y déclarait « La responsabilité de l’entreprise ne s’arrête pas au seuil des usines ou des bureaux. » D’autant plus remarquable que ce discours a été prononcé devant le CNPF (confédération des patrons = le MEDEF de l’époque).

On peut d’ailleurs remonter encore plus loin dans l’histoire. La RSE prend pour hypothèse que le capitalisme peut être moralisé « par le haut » c’est-à-dire, par ses élites, par ses dirigeants, et sur la base du volontariat. Et bien, cette idée remonte à la deuxième moitié du XIXème siècle, encouragée par la doctrine sociale de l’Eglise : c’est la naissance du paternalisme d’entreprise, les riches sont encouragés à pratiquer la charité et les bonnes oeuvres… Ce sont finalement des formes anciennes de RSE.

Donc c’est une idée qui revient de loin, et qui pourtant, nous séduit toujours. D’une part, la RSE permet de réparer des externalités négatives, et d’autre part, elle permet de créer du sens dans l’entreprise, et donc de motiver les parties prenantes, les salariés notamment. Réalité ou illusion?

Le débat de la semaine

Voici le débat entre Marion Keroulin et Anne-Laure Alloncle.

Et vous, êtes-vous pour ou contre la RSE? Dites nous ce que vous en pensez en commentaires.

Le brainstorming

Et si on renommait la direction de la RSE ?

Vous avez fait de nombreuses propositions créatives… Chief Purpose Officer? Administration du Greenwashing? Bureau de la Vision de l’Entreprise? Direction de l’Amour des Parties Prenantes? Il y a un consensus en tout cas pour dire que cette nouvelle direction doit être en fait la Direction Générale, tant la RSE se doit d’être une boussole pour la stratégie de l’entreprise dans son ensemble.

Le grand gagnant « Direction Générale de l’Engagement pour la Sauvegarde de l’Humanité ».

Le Bar’O’Mètre

Mission réussie pour cet Alter’Work.

Une fois n’est pas coutume, j’ai imposé le thème de la semaine prochaine qui sera « MANGER AUTREMENT ». Je vous mettrai à contribution bien sûr et je partagerai chaque soir les résultats de la consultation du jour sur notre plateforme Discord.

Pardonnez moi cette décision autoritaire, et rassurez vous : nous reprendrons la bonne habitude de l’expression démocratique la semaine prochaine, c’est promis !

Jean.

Vous voulez en savoir plus sur Altermakers ? Rendez-nous visite. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous devriez également aimer

  • Fiche de lecture

    Fiche de lecture : La Permaentreprise, Sylvain Breuzard

    Temps de lecture estimé : 20 min

    Lire plus
    0 commentaires
    • Anticapitalisme
    • Environnement
    • permaculture
    • permaentreprise
    • RSE
  • Recherche

    La vraie valeur du numérique

    Temps de lecture estimé : 15 min

    Lire plus
    0 commentaires
    • COVID-19
    • Economie
    • Environnement
    • numérique
    • Réseaux sociaux
    • Social
    • valeur
  • Point de vue

    Solidarités Alimentaires

    Temps de lecture estimé : 5 min

    Lire plus
    0 commentaires
    • Alimentation
    • alternatives
    • inclusivité
    • Social
    • Solidarité
    • Valeurs
  • Point de vue

    Le temps des cerises : Perspectives de croissance pour 2025 ou mon débrief du NRF & CES 2021

    Temps de lecture estimé : 5 min

    Lire plus
    2 commentaires
    • CES 2021
    • Croissance
    • NRF
    • perspectives
    • tendances
    • webinaire
  • Méthode

    Alter’Vision : rêver le futur tous ensemble, autrement.

    Temps de lecture estimé : 4 min

    Lire plus
    0 commentaires
    • Collaboration Créative
    • Intelligence collective
    • loi PACTE
    • makers
    • Raison d'Être
    • Valeurs
    • Vision
    • VUCA
  • Point de vue

    Quelques conseils alternatifs à nos dirigeant.e.s.

    Temps de lecture estimé : 3 min

    Lire plus
    0 commentaires
    • alternatives
    • COVID-19
    • Diversité
    • Innovation
    • Intelligence collective
    • makers
    • politiques publiques
    • prise de décision
  • Méthode

    Alter’Storming©, une expérience de collaboration créative entre makers. Une nouvelle manière de brainstormer.

    Temps de lecture estimé : 4 min

    Lire plus
    1 commentaires
    • alternatives
    • brainstorming
    • Collaboration Créative
    • Créativité
    • Diversité
    • makers
    • Résilience